MENU CLOSE

Meilleure Sommelière de Finlande : Kirsi Seppanen

À 27 ans, Kirsi travaille en restauration depuis 2010, l’année où elle a reçu son diplôme de l’école hôtelière Gradia de Jyväskylä. En 2011, elle s’est installée à Tampere, où elle a travaillé comme serveuse dans plusieurs restaurants, avant de devenir directrice du restaurant et bar à vin Deli 1909. En décembre 2017, elle complétait des études à l’école de sommellerie finlandaise de Turku. À partir de septembre 2018, dans la foulée des plus récents concours, elle occupera un poste de sommelière au restaurant Ravinteli Bertha.

Malgré son jeune âge, elle a déjà participé à de nombreux concours – un total de 10, de 2010 à 2018, des concours nationaux finlandais aux Championnats nordiques de sommellerie. Son meilleur résultat à ce jour est sa première place au concours du Meilleur sommelier de Finlande 2018.

Nous avons parlé à Kirsi de ses rêves et de la formation des sommeliers en Finlande.

Q : Vous avez remporté le concours national finlandais, cette année. Était-ce une surprise ? Et que pensez-vous de cette victoire ?

Kirsi : C’est mon premier titre de meilleure sommelière de Finlande, et je trouve ça super ! C’est toujours amusant d’être en compétition contre des collègues, mais c’est vraiment bien de gagner, aussi ! Je suis heureuse que mes études et mon entraînement portent fruit.

Q : Quel sera l’effet du titre de Meilleure sommelière de Finlande sur votre vie professionnelle?   

Kirsi : Je pense que ça devrait m’offrir de nouvelles occasions de rencontrer des professionnels, d’établir de nouveaux contacts, et peut-être même d’obtenir des offres d’emploi. Je crois aussi que je peux faire la promotion de ma ville, Tampere, et des professionnels qui y travaillent, pour souligner qu’on y trouve plusieurs excellents sommeliers.

Q : Comment se porte la profession de sommelier, en Finlande ? Comment pourrait-on la faire progresser ?

Kirsi : En Finlande, il y a beaucoup d’excellents sommeliers. Je crois que c’est probablement lié au fait que nous ne produisons pas de vin, alors il est plus évident pour nous de découvrir les vins du monde entier. Et nos sommeliers sont très aventureux, au chapitre des accords vins et mets. Je crois que nous pouvons encore améliorer la formation, et nous donner des occasions d’apprendre ensemble, avec des séminaires ou des options de formation plus variées. Maintenant, on peut s’inscrire au WSET ou à l’école de sommellerie, à Turku. Je crois aussi qu’un plus grand nombre de restaurants devraient engager des sommeliers professionnels pour s’occuper de leur carte des vins et du service.

Q : Vous possédez une solide connaissance du vin et de la gastronomie. Comment pouvez-vous faire progresser la connaissance des boissons et mets de votre pays ?

Kirsi : En Finlande, les lois sur la publicité de l’alcool sont très strictes. Ajouter des produits finlandais aux menus reste une bonne façon de les faire découvrir à la clientèle. Bien sûr, le recours à des produits locaux est de plus en plus important, dans les restaurants, à mesure que les clients deviennent plus intéressés par les produits finlandais. Personnellement, j’essaie d’informer les gens sur nos boissons et produits gastronomiques autant que je peux, dans mon travail de tous les jours.

 

enEnglish frFrançais