MENU CLOSE

De Chef à Sommelier

Ivan Jug – Meilleur Sommelier de Croatie 2018

Ivan est sommelier, directeur et copropriétaire du restaurant Noel, à Zagreb. Bien qu’il ait étudié pour devenir chef, il travaille en tant que sommelier depuis 2009. Il aime bien dire qu’il n’a pas choisi, mais que c’est plutôt arrivé tout seul, un peu comme on tombe amoureux. Il s’est lancé dans cette direction après avoir reçu en cadeau la troisième édition de l’Oxford Companion to Wine, ce qui lui a ouvert les portes d’un tout nouvel univers et d’une nouvelle passion. Bien que ses amis se soient d’abord moqués de sa conversion soudaine, il a ensuite obtenu son diplôme du Club des sommeliers de Croatie, puis le Diplôme ASI, le diplôme de certified sommelier de la Court of Master Sommeliers et finalement, un certificat de l’Académie du saké.

Q : Parlez-nous des efforts que vous avez mis pour parvenir au titre de Meilleur sommelier de Croatie.

C’est mon premier titre de Meilleur sommelier de Croatie, mais j’ai déjà été une fois deuxième, deux fois troisième et trois fois quatrième. J’ai aussi été champion sommelier de la Croatie continentale. Je suis naturellement très fier de cette réussite, puisque plusieurs de mes confrères prennent leur métier très sérieusement, en Croatie. L’emporter contre eux n’est pas une mince affaire. Je veux tous les féliciter de faire progresser notre profession grâce à leurs efforts constants.

Il m’a fallu tant d’efforts et de dévouement pour parvenir à ce résultat. C’est très difficile de réussir à combiner les obligations de directeur de restaurant, de mari et de père de deux enfants avec les préparations intensives, l’apprentissage de la théorie, les dégustations à l’aveugle et les visites et échanges avec les producteurs.

Q : Quelles sont vos attentes pour le prochain Concours du Meilleur sommelier du monde ?

C’est déjà une grande réalisation et un grand honneur d’être parmi la soixantaine de personnes qui rivaliseront pour le titre. J’ai très hâte de représenter mon pays et notre région. Je n’ai pas vraiment d’attentes, mais je ne veux pas faire de la figuration. J’ai mis beaucoup d’efforts pour assurer mon développement professionnel et je vais me présenter avec un véritable esprit sportif. Je serais plus que satisfait si je me classais parmi les 15 meilleurs au monde.

Q : Y a-t-il des gens qui vous aident à vous préparer pour Anvers ?

J’ai des amis vraiment passionnés qui font partie de mon équipe et qui m’aident à atteindre mes objectifs. Mon collègue de chez Noel, Goran Petrić, est arrivé troisième au concours national, cette année, et il est mon partenaire d’entraînement sur ce parcours. Nous travaillons avec d’autres sommeliers croates comme Dennis Drazan et Sunjic Grof. Et bien sûr, rien de tout cela ne serait possible sans le concours du Club des sommeliers de Croatie.

enEnglish frFrançais