MENU CLOSE

La marée montante

Tous les trois ans, depuis sa fondation en 1969, l’Association de la sommellerie internationale organise un rendez-vous majeur : le Concours du Meilleur sommelier du monde ASI. Cette célébration de la sommellerie, de l’ardeur au travail, du talent et de la camaraderie rassemble les meilleurs professionnels de plus de 60 pays, tous venus dans l’espoir d’obtenir le titre le plus prestigieux et le plus exclusif qu’un sommelier puisse obtenir. Après tout, seulement 15 personnes sur la planète entière ont obtenu cette consécration.

Le concours, qui est également une occasion d’apprentissage formidable, grâce à ses nombreuses master classes, revient cette année en Belgique, en hommage au tout premier concours, qui a eu lieu il y a exactement cinquante ans, alors que le Français Armand Melkonian était couronné premier Meilleur sommelier du monde à Bruxelles, en 1969. Cette fois, la capitale mondiale de la sommellerie se trouvera dans la belle ville d’Anvers, et l’ASI aura une occasion remarquable de faire rayonner notre métier, de mettre en valeur le travail de notre grande famille internationale et de continuer à promouvoir la sommellerie partout dans le monde.

Est-ce qu’une femme remportera finalement le titre ? D’où viendra le ou la gagnante ? Verra-t-on une étoile montante ou un champion établi au sommet ? C’est ce que nous découvrirons – et bien d’autres choses encore – quand le résultat des épreuves finales sera révélé, le soir du 15 mars, au merveilleux Centre Élisabeth, au cœur de la ville d’Anvers. Ceux qui seront à Anvers et qui aimeraient assister à la finale peuvent se procurer des billets sur www.BestWorldSomm.com. Les autres pourront suivre les étapes du concours sur nos médias sociaux, ainsi que par la diffusion en direct de la finale, sur les pages YouTube et Facebook de l’ASI.

N’oublions pas pour autant les développements remarquables survenus depuis le début de l’année. La présence de l’ASI dans les Amériques ne cesse de progresser, en particulier aux États-Unis. Une entente avec Doug Frost MW MS a permis à ce dernier d’organiser un concours du Meilleur sommelier des États-Unis au début du mois de février. Résultat, il y aura un candidat américain à Anvers, un retour attendu des États-Unis dans les concours de l’ASI après une trop longue absence. L’Asie est également dans notre collimateur et après des mois de négociations, nous avons signé un contrat avec le gouvernement de la région viticole chinoise de Ningxia, qui devient un partenaire de l’ASI et qui accueillera également notre assemblée annuelle en 2020.

Ces initiatives et partenariats nous permettent de mieux faire connaître la sommellerie partout dans le monde. Comme le veut une maxime, la marée montante soulève tous les bateaux…

Andrés Rosberg
Président de l’Association de la Sommellerie Internationale

enEnglish frFrançais