MENU CLOSE

Une semaine de découvertes à Anvers

Grâce à tout le travail accompli par le comité organisateur belge, tous les participants du concours du Meilleur sommelier du monde ASI 2019 ont eu une occasion fantastique de découvrir le mélange éclectique de modernité et d’histoire qui caractérise Anvers, tant dans son architecture que dans sa gastronomie et sa culture. Les candidats, les membres des délégations, les journalistes et les autres participants ont pu ainsi voir et goûter nombre de spécialités locales, des frites au chocolat en passant par la bière et les diamants – et même les vins belges!

Une douzaine de master classes étaient aussi au programme durant la semaine, soit autant d’occasions d’apprentissage pour les candidats comme les autres participants. Une grande variété de dégustations étaient à l’honneur, d’une verticale de huit millésimes de la cuvée Hommage à Jacques Perrin du Château Beaucastel à une présentation des cépages historiques catalans revitalisés par la famille Torres, en passant par des dégustations techniques autour des effets des formats de bouteilles sur les vins mousseux ou de la perméabilité des bouchons sur les profils aromatiques, ou encore une exploration des effets de la biodynamie sur l’expression des terroirs du Languedoc par Gérard Bertrand. « C’est une très bonne chose, parce que des concours comme celui-ci doivent être des occasions d’apprendre, » approuvait Martin Bruno, le demi-finaliste originaire de l’Argentine, à propos de cette partie du programme. « La qualité et le niveau de connaissances étaient très élevés, en particulier pour les master classes de jeudi et de vendredi, » renchérissait à son tour Satoru Mori, demi-finaliste japonais.

Plusieurs commentaires positifs ont également été formulés à l’endroit des nombreux sommeliers qui s’étaient portés volontaires pour les master classes, sous la direction de la Gilde des sommeliers de Belgique. En plus de servir des douzaines et des douzaines de bouteilles, les équipes devaient assurer efficacement la transition d’une masterclass à l’autre – le tout en échangeant parfois quelque 2 400 verres en moins de 20 minutes. « Je tiens à remercier l’équipe de sommeliers pour tout leur travail durant les master classes, » soulignait le demi-finaliste Reeze Choi, de Chine. « Ils ont travaillé très fort et très vite. »

On soulignera particulièrement la présence des Vins d’Autriche et des Côtes du Rhône, qui ont permis aux candidats et à d’autres chanceux de découvrir le meilleur de leurs régions pendant les classes platinum, tout en fournissant également une vaste sélection de vins, chaque soir différents, au Bar des Sommeliers – avec comme résultat des sommeliers prenant des notes au bar jusqu’à des heures tardives. « Un programme extraordinaire et inspirant, » insiste Reeze Choi.

La liste complète des partenaires du concours du Meilleur sommelier du monde ASI 2019 est disponible ici. Merci d’avoir contribué à rendre l’évènement si mémorable.

Abonner ASI News

enEnglish frFrançais