MENU CLOSE

Éditorial d’Andrés Rosberg

Alors que nous nous dirigeons vers l’été en Europe et nos collègues de l’hémisphère sud se dirigent vers l’hiver, c’est le meilleur moment pour réfléchir à l’année écoulée. Cette année était bien chargée pour notre profession, avec plusieurs événements marquants. L’ASI célèbre ses 50 ans d’existence ainsi que d’autres pionnières comme l’Association des Sommeliers du Japon, membre de l’ASI et l’Union De la Sommellerie Française.

Parmi les nombreux membres d’organisations nationales, nous avons vu des visages familiers réélus à la présidence dans des pays comme la France, l’Italie et la Slovaquie, et également de nouveaux visages dans d’autres endroits comme le Luxembourg, Singapour et l’Afrique du Sud.

Tous partagent ce même dévouement à améliorer les compétences des sommeliers existants, à recruter la prochaine génération de talents et, toujours, à développer et améliorer l’information des consommateurs pour que notre profession puisse continuer à grandir.

Nos félicitations aussi aux nombreux nouveaux meilleurs sommeliers nationaux, et bien sûr à Marc Almert, d’Allemagne, notre nouveau couronné meilleur sommelier du monde. Nous souhaitons à tous de bien régner !

Et enfin : pour que notre compte-rendu de 2019 soit complet, rendons hommage en trinquant à l’inégalable Gérard Basset, qui nous a malheureusement quittés en janvier. Salut!

enEnglish frFrançais