MENU CLOSE

Déclarations

Doug Frost, USA, MW et MS.

« Tout rassemblement de sommeliers est rempli d’histoires, de rires et de bouteilles et de bouteilles, c’est-à-dire c’est une fête. Il est probablement vrai que les fêtes doivent finir un jour, alors c’est presqu’un miracle que la fête de l’ASI à 50 ans continue de bien fonctionner. Peut-être devrions-nous dire que l’ASI est jeune à 50 ans, parce que si vous aimez le service, il vous aide à rester jeune. »

 

Markus Del Monego, Allemagne. Meilleur Sommelier du Monde 1998

« L’ASI est tout à fait unique. Il s’agit non seulement d’une association professionnelle, mais d’une grande famille. L’ASI encourage avec succès la sommellerie depuis 50 ans et a élevé la profession à une plus grande reconnaissance internationale. Au cours des 50 prochaines années, je vois un potentiel incroyable pour que notre travail devienne encore plus important et influent, construisant un pont entre les producteurs et les consommateurs. »

 

Jean-Luc Pouteau, Meilleur Sommelier du Monde 1983

« C’est vraiment excitant de voir le développement avec tous les nouveaux pays comme la Chine et l’Estonie, en plus des pays établis qui produisent du vin. C’est maintenant tout un grand pays. C’est la culture du vin, des boissons, l’élargissement des frontières et la diffusion des connaissances.»

 

Philippe Faure-Brac, France, Meilleur Sommelier du Monde 1992

« Ce qui importe vraiment, ce n’est pas seulement d’augmenter notre nombre, mais plutôt de continuer à améliorer la qualité, la diversité et l’esprit de l’ASI.

Notre image de marque et le respect qu’elle provoque peuvent contribuer à la renaissance de la profession dans nos nombreux pays membres et au-delà. »

 

Nassyrova Dayana, Kazakhstan (plus jeune membre présent), Best Somm of Kazakhstan 2019, Best Women’s Cup Sommelier 2018

« ASI 50 : une grande date pour moi et ma profession. C’est un honneur d’être ici avec les meilleurs sommeliers du monde. Ayant grandi au Kazakhstan, je n’avais pas l’habitude d’avoir accès à ce genre de communauté positive et de soutien. Ils m’ont aidée à comprendre ce que signifie être un sommelier aujourd’hui, du moins en partie, être un psychologue, capable de comprendre, d’aider et de servir avant même que le client ne le demande. »

 

Paz Levinson, Argentine, Meilleur Sommelier des Amériques 2015

« Pour moi, la famille de l’ASI n’a pas de frontières. Tous les pays peuvent faire partie d’une famille viticole qui grandit rapidement et qui se concentre sur un sentiment de communauté et de soutien. »

 

Nelson Chow, président de l’ Association des Sommeliers de Hong Kong

 

« Après 50 ans, vous pouvez voir le résultat et c’est quelque chose de vraiment bien. En Asie, le titre de sommelier est encore nouveau. Notre association a été fondée il y a 30 ans, en 1989. À l’époque, il n’y avait pas de sommelier local — j’étais à la fois sommelier et gérant de restaurant. Nous étions six personnes réunies, guidées par un Français. Aujourd’hui, il y a 442 membres à Hong Kong, et nous sommes de plus en plus forts.»

 

Aris Allouche, France, Directeur de Sommeliers International

« Il y a peu de mots pour exprimer totalement la profession de sommelier. Au début, c’était tout français. Maintenant, plus de 50 % viennent du reste du monde. C’est un développement extraordinaire pour une profession unique. Dans le monde entier, ensemble, et forts.»

 

enEnglish frFrançais