MENU CLOSE

Les partenariats sont clairement gagnants / gagnants des deux côtés

Il est important d’avoir des amis en qui vous pouvez avoir confiance, que vous soyez une personne ou une entreprise. Ce n’est pas différent pour l’ASI, qui travaille en étroite collaboration avec certains partenaires sélectionnés. Beaucoup de travail est réalisé en coulisses pour faire bouger ces relations en douceur, et l’article de ce mois essaie de répondre à vos questions sur le pourquoi et le comment du Programme Partenaires de l’ASI.

Assister à un événement ASI, lire la newsletter ASI ou simplement visiter la page d’accueil de l’ASI, il est difficile de manquer la présence des logos de nos partenaires au bas de la page. Des observateurs attentifs ont peut-être même remarqué des changements périodiques dans ces listes – y compris l’ajout de cinq nouveaux partenaires Or depuis le début de l’année.

Ce qui pourrait être moins évident, c’est à quel point ces partenaires sont importants pour le travail de l’ASI, et vice-versa.

Claire Berticat, directrice des partenariats à l’ASI, ne se fait aucune illusion: «Je crois fermement que les candidats sommeliers de l’ASI sont conscients que sans les meilleurs vignobles, régions viticoles et produits et accessoires pour soutenir les concours, il n’y aurait pas de concours, donc pas de  titres à gagner. »

De l’autre côté, le besoin n’est pas moins urgent. Claire Dumais de Advini, partenaire Or, définit ainsi l’engagement de son entreprise : «Les vins sont produits pour être partagés avec le consommateur, et le sommelier est le lien entre eux. Ce sont les premiers ambassadeurs de nos vins. » Joelle Marti-Baron de Familia Torres, partenaire Or également, le formule de la même manière: «5 générations de producteurs de Famille Torres ont appris et reconnaissent que la qualité d’un vin découle aussi du travail du sommelier, qui met en valeur le terroir, les vignobles et la personnalité d’un vin. »

Différents modèles de coopération

Plusieurs modèles différents pour soutenir le travail des sommeliers sont possibles. Une option simple et directe pour les partenaires potentiels consiste à promouvoir un concours spécifique, par exemple en fournissant les vins pour le concours du meilleur sommelier d’une nation. Cette approche présente des avantages, note Berticat : «Votre présence en tant que partenaire est forte, partout dans la compétition.» En revanche, ce partenariat ne dure que le temps de la compétition.

C’est pourquoi de nombreuses marques recherchent, pour aller plus loin un programme de partenariat avec l’ASI qui leur offre un outil efficace pour cela : «Lorsque vous signez avec l’ASI, ce n’est pas un simple partenariat institutionnel. Cela signifie que nous vous ouvrons les portes de l’Association Internationale de la Sommellerie », explique le président de l’ASI Andrés Rosberg.

Les partenaires potentiels y trouvent une énorme valeur. Magdalena Pesce, des Vins d’Argentine, aussi parteanire Or, affirme que son organisation observe que le partenariat est un canal de communication très efficace : «Nous considérons l’éducation comme un moyen d’influencer et d’atteindre de nouveaux publics. En ce sens, être un partenaire ASI nous a semblé le bon moyen de montrer à la communauté internationale des sommeliers à quel point le Vino Argentino est en train de vivre une innovation sans précédent, conduisant l’Argentine à produire aujourd’hui les meilleurs vins de son histoire.

Le même concept fonctionne à merveille pour des portefeuilles de marques spécifiques. Victoria Symington de Graham’s Port, partenaire Or, note que les sommeliers qui connaissent les produits offrent des témoignages directs et convaincants : «En tant que groupe extrêmement influent de personnes dans le commerce du vin, nous espérons qu’en construisant une relation plus forte avec les sommeliers, ils pourront à leur tour aider en participant et en partageant l’histoire et le patrimoine de notre entreprise familiale. »

Une Base de collaboration claire

Le rôle du partenaire a évolué au fil du temps. L’ASI , dans le passé, parlait de «sponsors», mais a changé depuis pour le terme plus approprié de «partenaires». Le changement va au-delà du choix des termes employés; il reflète une   relation basée sur la confiance réciproque. «Nous savons que nous devons prendre bien soin de chacun», déclare Michèle Chantôme, directrice de la commission Relations Publiques, Communication & Marketing de l’ASI.

«Il faut du temps et du dévouement.» Auparavant, il y avait une règle informelle selon laquelle on ne devait pas dépasser 10 partenaires au total, se souvient Michèle Chantôme. Un effort plus récent du Bureau pour étendre le programme était nécessaire pour permettre une plus grande professionnalisation des comités, équipes et procédés de l’ASI.

Néanmoins, l’une des principales directives du programme de partenariat est qu’il n’y aura pas de concurrence entre les partenaires. Chaque partenaire reçoit ce que Berticat appelle «son propre moment spécial» pour briller et transmettre ce qui le rend unique et indispensable à la communauté ASI. Cela garantit aux partenaires de recevoir un retour sur leur investissement non négligeable.

Les partenaires autres que les producteurs de vins bénéficient d’un avantage supplémentaire : l’exclusivité pour leur marque lors des événements ASI pour la durée du contrat. Ces directives s’appliquent à toutes les compétitions portant le label ASI, même lorsque le pays hôte travaille généralement avec un autre fournisseur.

C’est un énorme avantage pour ces partenaires, indique Caroline Thomas de Vinventions, partenaire Or : «Nous invitons les sommeliers à découvrir en profondeur le monde fascinant et passionnant des fermetures de bouteilles de vins et contenants. À notre tour, nous tirons parti de l’expertise et de l’expérience des sommeliers qui sont en première ligne. »

Pour les partenaires Gold/Or producteurs de vin et régions viticoles, le soutien fonctionne souvent également dans le sens inverse. «Les partenariats visent à construire des ponts», explique Michèle Chantôme. Par exemple, l’ASI écoute les besoins de ses partenaires et explore comment elle pourrait apporter une  valeur ajoutée, comme le soutien à un sommelier dans la planification d’événements ou accroître et étendre l’impact de la démarche  des partenaires sur les réseaux sociaux.

Et, comme on peut s’y attendre d’une industrie de la “sociabilité” comme la sommellerie, il y a aussi un autre avantage : «Ce partenariat est une excellente occasion de soutenir la profession et de pouvoir échanger avec ces ambassadeurs qui, dans de nombreux cas, sont devenus  de très bons amis », déclare Matthieu Perrin de Famille Perrin, également partenaire Or de l’ASI.

enEnglish frFrançais