MENU CLOSE

Éditorial

Au moment où j’écris ces mots, de nombreuses régions du monde commencent à déconfiner et à réouvrir après l’isolement lié au coronavirus. D’autres sont encore dans la tempête et attendent qu’elle passe.

Beaucoup d’entre nous se souviendront probablement de ce printemps 2020 difficile en raison des atteintes à notre santé, des perturbations de nos rythmes de vie habituels et des défis collectifs et individuels auxquels nous avons été confrontés. Mais l’histoire ne se résume pas qu’à cela. Nous avons également été témoins de gestes héroïques au quotidien, d’élans de solidarité remarquables et d’un sens accru de   responsabilité civique.

Pour nous à l’ASI, une partie de notre mémoire collective de cette période devrait se concentrer sur les solutions innovantes et les réponses intelligentes que nous avons conçues pour nous rapprocher malgré la «distanciation physique». À une époque où les normes qui régissent notre travail à savoir le service à table pour notre clientèle a été rendu impossible en l’absence de table et de clients. Je ne pourrais pas être plus fier de la façon dont l’ASI, ses membres individuels et ses partenaires ont trouvé des moyens pour s’éduquer, s’inspirer et se connecter.

Les réseaux sociaux ont été un outil indispensable pour maintenir voire même accroître les liens communautaires. Comme nous l’avons mentionné dans le bulletin d’information du mois dernier, de nombreuses associations membres de l’ASI ont offert des cours en ligne au cours du mois dernier pour garder leurs membres affûtés et prêts à reprendre leur activité. Il faut beaucoup de travail pour préparer et mettre en place une seule de ces sessions, donc je tire mon chapeau aux organisateurs.

Nos sommeliers, à titre individuel, individuel n’ont pas été moins actifs dans leur utilisation des réseaux sociaux pour diffuser des messages  d’espoir. L’inspiration dans leurs combats quotidiens – contre le virus, contre le découragement face à la situation économique, contre la dépression inhérente à l’isolement – est un parfait antidote à l’éloignement qui va de pair avec l’aplatissement de la courbe du virus.

Enfin, je voudrais mentionner nos partenaires, qui ont également remarquablement relevé le défi. Les prochaines master classes virtuelles ont précisément pour but de créer des liens plus forts entre nos membres et le monde du vin en général. Ce sont tous ces moyens actifs que nous développons pour rendre le monde meilleur et plus ensoleillé à long terme.

Jusqu’à ce que nous puissions tous ensemble porter un toast à nouveau en personne, j’en porte un virtuel pour l’instant

Santé!

Andrés
Président ASI

enEnglish frFrançais