MENU CLOSE

Wouters élu nouveau président de l’ASI lors de l’Assemblée Générale virtuelle

2020 a posé des problèmes sans précédent aux organisateurs de l’Assemblée générale de l’ASI. Il a fallu marcher sur la corde raide entre les restrictions pratiques, les interdictions formelles et informelles de voyager à l’étranger, le respect des obligations légales et la préservation d’un semblant de normalité. 

Dans cette optique, la réunion (qui s’est tenue du 16 au 18 novembre 2020) ne peut qu’être qualifiée de succès éclatant. Grâce à la technologie de conférence à distance et au déploiement adéquat d’interprètes et d’avocats sur place, l’organisation a réussi à élire un nouveau président et un nouveau Bureau et a satisfait à ses obligations statutaires. Ce qui n’aurait pas même été remarqué en temps normal ne fut rien moins qu’une réussite impressionnante en cette période de folie.

Élection d’un nouveau président et d’un nouveau Bureau

Comme prévu, la raison fondamentale de l’AG 2020 était l’élection d’un nouveau président et d’un nouveau Bureau. Au terme du scrutin, William Wouters (Belgique) et sa liste de candidats au Bureau restreint l’ont emporté sur le président argentin en poste, Andrés Rosberg et son Bureau, élus pour la première fois en 2017.

Wouters est bien connu au sein de l’ASI, en tant que membre du Bureau, ancien président national et candidat aux concours de sommellerie. Il est rejoint dans son mandat de trois ans par un Bureau exécutif rempli d’anciens et de nouveaux visages. Peer F. Holm a été choisi comme secrétaire général de l’ASI, Julie Dupouy-Young comme secrétaire générale adjointe de l’ASI, Philippe Faure-Brac comme trésorier de l’ASI et Samuil Angelov, trésorier adjoint de l’ASI.

Un tour de scrutin séparé a également été organisé pour les vice-présidents. Ont été élus Saiko Tamura-Soga (Asie & Océanie), Michèle Aström Chantôme (Afrique & Moyen-Orient), Piotr Kamecki (Europe) et Marcos Flores Tlalpan (Amériques).

De nombreux détails techniques et organisationnels ont dû être résolus avant que ce vote ne puisse avoir lieu. Deux plateformes électroniques sécurisées ont été utilisées pour la procédure : l’une permettant aux candidats de présenter leurs arguments à l’électorat de l’ASI ; une autre plateforme ultra-sécurisée était strictement dédiée au vote électronique.  Le scrutin s’est déroulé à distance et à bulletin secret, et sans heurts, grâce en grande partie aux efforts et à l’énergie extraordinaires de Juliette Jourdan ! Après la clôture du scrutin, les résultats ont été validés par un avocat indépendant et la commission électorale.

Rapports officiels

Conformément aux statuts de l’ASI, les différents responsables et comités de l’association ont présenté leurs rapports annuels. Cela a commencé par le rapport du trésorier, y compris la déclaration sous serment des trois commissaires aux comptes.

Le président Andrés Rosberg a ensuite procédé à une présentation générale de la situation de l’ASI et en particulier de son travail et de ses réalisations d’octobre 2019 à novembre 2020. Lui ont succédé les rapports des commissions Relations Publiques, Communication & Marketing (y compris les partenariats), Éthique & Conformité, de la Commission Concours de Sommeliers, Éducation (didactique), Examen de certification de l’ASI et des Statuts. Ces rapports ont été conclus par une séance de questions-réponses de 20 minutes.

Initiatives et Évènements de l’ASI

Des précisions ont également été apportées sur les nombreuses initiatives de l’ASI. L’une d’entre elles est le Prix ASI Gérard Basset Lifetime Achievement Award, créé pour perpétuer l’héritage d’un mentor, ami, officiel de l’ASI et Meilleur Sommelier du Monde ASI 2010. Le lauréat de ce Prix annuel sera sélectionné par un jury co-présidé par le président de l’ASI et Nina Basset, et annoncé le 7 mars, jour de l’anniversaire de Gérard. Les candidats doivent être à la fois de véritables ambassadeurs de leur profession et refléter la personnalité mémorable de Gérard, en paroles et en actes.

La Commission des Statuts a présenté les associations qui sollicitent le statut d’observateur ou/et de membre actif. Lors d’un vote ultérieur, l’Association des sommeliers de Thaïlande, l’Association des sommeliers et des professionnels du vin de Nouvelle-Zélande, l’Association des sommeliers des Philippines et l’Asociación Paraguaya de Sommeliers ont chacune obtenu le statut de membre actif. L’Association des sommeliers du Zimbabwe, quant à elle,  a été acceptée comme nouveau membre observateur.

Enfin, Georgios Kassianos, de l’Association des sommeliers de Chypre, a fourni des détails sur l’événement « Meilleur Sommelier Europe & Afrique 2020 », actuellement reporté à novembre 2021. Chypre, qui a été l’hôte officiel de l’AG, a promis d’appliquer les leçons tirées de l’AG au concours du MSEA.

Enfin, une série de mises à jour a été proposée sur les futures assemblées générales et concours de l’ASI. Bien que la pandémie ait laissé toute la planification en mode « provisoire », le calendrier officiel est néanmoins en place :

  • Assemblée Générale 2021 Mainz, Allemagne
  • Assemblée Générale 2022 Ningxia, Chine
  • Assemblée Générale 2023 Présentations des pays hôtes potentiels. La Finlande a confirmé
  • Concours du Meilleur Sommelier Asie & Océanie 2021
  • Concours du Meilleur Sommelier des Amériques 2021
  • Concours du Meilleur Sommelier du Monde 2022
  • Concours du Meilleur Sommelier Europe & Afrique 2023 :  Présentation des propositions des pays souhaitant l’accueillir.

Outlook

Le nouveau président de l’ASI, William Wouters, a exprimé son espoir et son courage pour les jours à venir : « Notre objectif, car c’est vraiment notre objectif et pas seulement le mien, est de passer d’une association axée sur les concours à une association qui accorde un poids égal à la gouvernance, au développement professionnel et à l’éducation. Avec une vision basée sur l’équipe, le nouveau Bureau de l’ASI s’engage à soutenir nos pays membres par une communication forte et collaborative et à aider leurs sommeliers à réussir.  Dans le cadre de cet engagement, nous nous attacherons à fournir à nos pays membres les outils nécessaires à une formation réussie de leurs sommeliers selon un standard mondial. Une importance accrue sera accordée au diplôme de l’ASI en tant que moyen de fournir une jauge/norme internationale à laquelle les sommeliers peuvent aspirer ».

English Français Español